Identification

Le pluriel des substantifs

L'allemand utilise deux types de procédés pour marquer le pluriel : des suffixes (-e, -(e)n, -er, -s), et l'inflexion, c'est-à-dire le Umlaut sur la voyelle radicale ("). Le Umlaut porte sur la dernière voyelle (Nacht -> Nächte) ou sur l'avant-dernière lorsque la dernière est un e inaccentuée (Kloster -> Klöster). Les voyelles (ou diphtongues) concernées par l'inflexion sont a -> ä, au -> äu, o -> ö, u -> ü. L'inflexion est souvent combinée avec un suffixe.

Voici une liste des formes de pluriel les plus courantes, du moins pour les mots du fonds germanique :

suffixe -e et inflexion lorsqu'elle est possible : -"e

Utilisent ce procédé

  • La plupart des masculins
  • une trentaine de féminins : Angst, Axt, Bank (banc), Braut, Brust, Faust, Frucht, Gans, Geschwulst, Gruft, Hand, Kluft, Kraft, Kuh, Kunst, Laus, Luft, Macht, Magd, Maus, Nacht, Naht, Not, Nuß (-sse), Sau, Schnur, Stadt, Wand, Wurst, Zunft ; noter que Flucht -> Fluchten mais Ausflucht -> Ausflüchte ;
  • les neutres : Floss, Bruch

suffixe -(e)n (jamais accompagné de l'inflexion) : -(e)n

Ce suffixe prend la forme -n lorsque le radical se termine par -e, -el ou -er. Il est utilisé pour

  • La plupart des féminins
  • tous les masculins faibles et mixtes
  • une vingtaine de masculins forts : Dorn, Fleck, Lorbeer, Mast, Nerv, Pfau, Schmerz, Staat, Strahl, Typ, Untertan, Zins (pluriel en -en) et Muskel, Pantoffel, See, Stachel, Vetter (pluriel en -n).
  • une douzaine de neutres : Bett, Hemd, In'sekt, Herz (qui est mixte), Ju'wel, Leid, Ohr, Sta'tut, Verb et Auge, Ende

suffixe -er et inflexion lorsqu'elle est possible : -"er

Utilisent ce procédé :

  • La plupart des neutres
  • une douzaine de masculins : Gott, Mann, Mund, Strauch, Wald, Wurm ainsi que tous les mots en -tum : Irrtum, Reichtum ...
  • N. B. : Aucun féminin n'utilise le suffixe -er.

Pluriel identique au singulier : -

  • Ce procédé ne concerne que les masculins et les neutres en -el, -en, -er.
    Quelques masculins et de neutres de ce type prennent l'inflexion, d'autres, encore moins nombreux, le suffixe -n.
  • Aucun féminin n'a un pluriel identique au singulier : les féminins ont toujours recours à un suffixe, sauf die Tochter et die Mutter, qui ont recours à l'inflexion.

suffixe -e sans inflexion : -e

Ce procédé concerne

  • une cinquantaine de masculins (qui ne prennent pas l'Umlaut alors qu'ils le pourraient) : Aal, Abend, Amboß (Ambosse), Arm, Barsch, Besuch, Dachs, Docht, Dolch, Dom, Erfolg, Forst, Fund, Gau, Gehalt (et tous les noms en -halt comme Inhalt, Aufenthalt,...), Grad, Gurt, Halm, Huf, Hund, Kuckuck, Kult, Lachs, Laut, Molch, Monat, Mond, Ort, Pfad, Pol, Puls, Punkt, Rost, Ruf (et tous les noms en -ruf), Schoß, Schuft, Schuh, Spalt, Sproß, Stoff, Tag, Tausch, Thron, Verlust, Versuch, Wal et les composés en -bold et -wart ;
  • une soixantaine de neutres : Beet, Beil, Bein, Besteck, Blech, Boot, Brot, Dutzend, Erz, Fell, Fest, Fett, Gass, Gift, Haar, Heer, Heft, Hundert, Jahr, Jahr'zehnt, Ka'mel, Kinn, Kreuz, Los, Maß, Meer, Moor, Netz, Paar, Pferd, Pfund, Pult, Recht, Reh, Reich, Rohr, Roß, Salz, Schaf, Scheit, Schiff, Schwein, Seil, Sieb, Spiel, Stift, Stück, Tau, Tausend, Tier, Tor, Werk, Zelt, Ziel
  • les neutres en Ge- comme Gebiet, Gebot, Gefäß, Geräusch, Gesetz.. (à l'exception de Gesicht -> Gesichter et Gehalt -> Gehälter) et ceux en Ver- : Verbot, Verdienst, Verhör...
et les masculins et neutres d'emprunt se terminant par les suffixes -ig, -ling, -al, -an, -ar, -är, -an, -eur, -ier, -in, -on.

Inflexion sans suffixe : -"

Ce procédé rare ne concerne que 25 noms en -er, -el, -en (donc Umlaut sur l'avant-dernière voyelle) :

  • les masculins : Acker, Apfel, Boden, Bruder, Faden, Garten, Graben, Hafen, Hammer, Kasten, Laden, Magen, Mangel, Mantel, Nagel, Ofen, Schaden, Schnabel, Schwager, Vater, Vogel,
  • les féminins : Mutter et Tochter
  • les neutres : Kloster et Wasser

Suffixe -s

Ce suffixe n'est jamais combiné à l'inflexion. Il s'emploie :

  • pour les noms d'emprunt non assimilés, autrement dit les mots d'origine étrangère et perçus comme tels
  • certains noms terminés par une voyelle : der Nackedei (enfants nu), der Uhu, das Echo, das Sofa
  • des nominalisations d'adjectifs : das Hoch (anticyclone), das Tief (dépression)
  • certains termes de marine : das Deck, das Wrack
  • dans la langue familière, pour certains termes comme die Jung[en]s, die Kerls, ou pour désigner une famille : die Webers

Autres procédés de formation du pluriel

  • les noms (féminins ou neutres) en -nis ont un pluriel en -nisse, les féminins en -in, un pluriel en -innen
  • particularités isolées : der Bau -> Bauten, der Saal -> Säle, der Sporn -> Sporen, das Kleinod -> Kleinodien, das Spielzeug -> Spielsachen

Il existe d'autres particularités pour les noms d'emprunt, notamment d'origine française, latine, grecque... à compléter donc...