Identification

Des graphies au son

Ici, il s'agit de préciser comment on peut déduire la prononciation d'un mot, de la manière dont il s'écrit. Autrement dit, de passer de l'orthographe d'un mot à son écriture phonétique. Comment les sons se prononcent effectivement est traité dans la page des sons.

La prononciation d'un mot allemand se déduit assez bien de son écriture, à quelques détails près. Il est utile de savoir analyser la structure du mot pour le prononcer correctement.

Les voyelles et diphtongues

Les voyelles aː, a, eː, ɛː, ɛ, iː, ɪ, oː, ɔ, uː, ʊ, øː, œ, yː, ʏ correspondent aux graphies suivantes :

GraphiesSons
a, ah, aaa, aː
e, eh, eeɛ, eː
ä, ähɛ, ɛː
i, ieɪ, iː
o, oh, ooɔ, oː
u, uhʊ, uː
ö, öhœ, øː
ü, ühʏ, yː
Ce tableau ne permet pas de différencier les voyelles longues aː, eː, ɛː, iː, oː, uː, øː, yː de leurs homologues brèves a, ɛ, ɪ, ɔ, ʊ, œ, ʏ (qui diffèrent des premières aussi par le timbre, voir la page des sons). Il existe plusieurs conventions orthographiques pour noter la longueur des voyelles :
  • Une voyelle redoublée est longue : 'aa', 'ee', 'oo' notent , ,
  • Les groupes ah, eh, äh, oh, öh, üh représentent les voyelles longues a;, eː, ɛ;, oː, ø, uː.
  • Le groupe ie se prononce
  • Une voyelle simple suivie de deux consonnes est courte. Dans cette optique la lettre 'x' compte pour deux consonnes.
  • Une voyelle suivie d'au plus une consonne est longue.
  • Une voyelle suivie de ß est longue : depuis la réforme orthographique de 1996, le son s est noté systématiquement ß après voyelle longue ou diphtongue, et ss après voyelle brève.
  • Une voyelle suivie de 'sch' ou de 'ch' est le plus souvent courte.

Les diphtongues (aɪ, aʊ, ɔʏ) ne posent en principe pas de problème comme l'indique ce tableau :

GraphiesSons
ei, ai, ey, ay
au
eu, äuɔʏ

Les consonnes

To be continued...