Identification

La déclinaison du nom

L'allemand comporte quatre cas : nominatif, accusatif, génitif, datif, et deux nombres, singulier et pluriel. Le nom a donc théoriquement huit formes, qui constituent sa déclinaison. En fait, la situation est bien plus simple, car dans la pratique un nom donné comporte seulement deux ou trois formes. La difficulté réside dans l'existence de plusieurs types de déclinaisons : la déclinaison forte (qui concerne les trois genres), la déclinaison faible et la déclinaison mixte (pour certains noms masculins), et la déclinaison adjectivale (les trois genres).

Les masculins et les neutres forts

Au singulier, le génitif porte le marqueur -(e)s. Dans certaines formes figées par l'usage, on trouve parfois un ancien marqueur -e au datif. Au pluriel, seul le datif porte le marqueur -(e)n.

Les féminins forts

C'est la plus simple : aucun marqueur au singulier et le marqueur -(e)n au datif pluriel.

Les masculins faibles

Au nominatif singulier, pas de marqueur. A tous les autres cas du singulier et au pluriel, marqueur -(e)n.

Les masculins mixtes

Au nominatif singulier, pas de marqueur. Au génitif singulier, marqueur -(e)ns. A tous les autres cas du singulier et au pluriel, marqueur -(e)n.

La déclinaison adjectivale

Elle concerne en premier lieu les adjectifs substantivés (c'est-à-dire utilisés en tant que noms), mais également quelques noms ne correspondant pas ou plus à des adjectifs.