Identification

Accent tonique

En allemand certaines syllabes se prononcent de manière plus marquée que les autres. Ce relief particulier s'appelle l'accent tonique. En général un mot porte un unique accent, mais certains mots composés portent un deuxième accent, moins fortement marqué, appelé l'accent secondaire. Dans ce cas, l'accent tonique principal s'appelle accent primaire. L'orthographe n'indiquant pas la place de l'accent, cette page présente quelques règles simples pour la déterminer. On utilisera les marques ˈ et ˌ pour indiquer que la syllabe suivante porte l'accent tonique (primaire) dans le premier cas, secondaire dans le second. Ainsi ˈHoffnungsˌlosigkeit a un accent primaire sur la syllabe Hoff et un accent secondaire sur los. L'accent secondaire est toujours séparé de l'accent primaire par au moins une syllabe.

Les mots allemands

Les mots simples (sans préfixe ni suffixe)

Ils portent régulièrement l'accent sur la première syllabe:

ˈSchwester, ˈgestern, ˈwenig, ˈStraße

Les exceptions sont très rares : Foˈrelle, Hoˈlunder, Waˈcholder

Suffixes

En général la présence d'un suffixe ne modifie pas la position de l'accent. Dans un mot long, un accent secondaire peut s'ajouter :

ˈArbeit, ˈhoffen, ˈHoffnung, ˈhoffnungsˌlos, ˈHoffnungsˌlosigkeit

Exceptions : le suffixe -ei est toujours accentué : Backeˈrei, Träumeˈrei

Noter l'adjectif leˈbendig (formé sur 'leben), et l'existence de variantes: ˈgegenwärtig - gegenˈwärtig, ˈlutherisch - luˈtherisch.

Préfixes

Les préfixes verbaux inséparables sont inaccentués, et les préfixes verbaux séparables sont accentués. Ceci vaut pour les verbes préfixés, et pour leurs dérivés. Ainsi :

be-, ge-, ent-, er-, ver-, zer- sont toujours inséparables donc inaccentués et n'affectent pas la place de l'accent :

beˈdeuten, geˈlacht, entˈhalten, erˈlangen, verˈstehen, Beˈdeutung, Verˈstand, Zerˈstörung

ab-, an-, auf-, aus-, bei-, da-, dar-, ein-, her-, mit-, nach-, vor-, weg-, zu- sont toujours séparables et donc accentués

ˈangeben, ˈabfahren, ˈmitmachen, ˈnachgeben

Les préfixes "mixtes" durch-, um-, über-, unter-, wider- sont tantôt inséparables, tantôt séparables. Dans les premier cas ils sont inaccentués, dans le second, accentués.

ˈübersetzen, traverser, mais überˈsetzen, traduire
ˈdurchsetzen, faire aboutir, mais durchˈsetzen, mélanger à

Les préfixes ur-, erz- sont toujours accentués : ˈUrsache, ˈErzengel

Le préfixe miss- est inaccentué lorsqu'il s'ajoute à un verbe simple : missˈfallen, missˈbrauchen, et accentué dans tous les autres cas : ˈMisserfolg, ˈMissverständnis, ˈmissmutig, ˈmissverstehen

Le préfixe un- est accentué sauf pour certains adjectifs, dans les cas suivants : - lorsque le mot sans préfixe n'existe pas (ce n'est donc pas un vrai préfixe), - lorsque la présence de un- implique un changement de sens. Lorsque l'accent est sur la racine et que un- est séparé de celle-ci par une syllabe ou plus, il porte un accent secondaire.

Mots composés

La règle générale est que chaque constituant d'un mot composé conserve son accent; le premier terme du composé porte l'accent primaire, et les termes suivants, des accents secondaires :
ˈAutoˌBahn, ˈBundesˌkanzler, Faˈmilienˌname, ˈliebensˌwürdig
Un accent secondaire est supprimé s'il suit immédiatement l'accent primaire : ˈBahnhof, ˈFrühstück, ˈHauptsache, Geˈsichtpunkt, Beˈsuchszeit

Dans les composés coordonnés, où les termes sont sur le même plan (et en général séparés par des tirets), chaque terme conserve un accent primaire:
ˈBaden-ˈWürttemberg, ˈdeutsch-franˈzösich, ˈblau-ˈweiß, ˈschwartz-ˈrot-ˈgold, ˈSchauspieler-ˈRegisseur

Dans les composés où le premier élément sert à renforcer émotionnellement le second élément, ce dernier conserve l'accent primaire :
ˈMordsˈkerl un rude gaillard, ˈTotenˈstille un silence de mort, ˈmutterˈseelenalˈlein absolumement seul, ˈerzkaˈtholisch ultra-catholique, ˈunˈglaublich

Certains composés ont l'accent primaire sur le second élément.
Jahrˈzehnt, Jahrˈhundert, Jahrˈtausend
PflingstˈSonntag, Osterˈmontag, Karˈfreitag, Grünˈdonnerstag
SchwarzˈWeißfernseher, Rotˈkreuzfahne, Altˈweibersommer, Dreiˈkönigsfest, Zweiˈzimmerwohnung, Dreiˈgroschenoper, Achtˈstundentag

Mots grammaticaux

Les petits mots grammaticaux (prépositions, pronoms personnels) ne portent en général pas d'accent, à moins qu'on ne veuille leur donner un relief particuler : Die ˈKatze ist hinter dem ˈTisch - ˈNein, sie ist ˈauf dem Tisch!

Certains composés adverbiaux ou prépositionnels ont l'accent sur le second élément :
daraufˈhin, hierˈher, imˈstande, soˈfort, umˈsonst, zuˈnächst, zwischenˈdurch
D'autres ont une accentuation variable selon le sens de la phrase : nachˈher - ˈnachher, dortˈhin - ˈdorthin

Mots d'emprunt

Dans les mots empruntés à l'anglais, l'accent se place sur la même syllabe qu'en anglais. Dans ce paragraphe, on s'intéresse aux mots d'origine française, latine ou grecque, le plus souvent reconnaissable à leur terminaison. Ces mots ont en général l'accent sur la dernière ou l'avant-dernière syllabe.

Pour les mots d'origine française, le principe général est que l'accent se place sur la même syllabe qu'en français.

En particulier, les terminaisons suivantes portent (presque) toujours l'accent:
-al, -ar/-är, -ant/-ent, -anz,/-enz, -ell, -est, -ie [iː], -ion, -ist, -iv, -tät, -dukt, -ur
Quelques exceptions : ˈStudie, Faˈmilie, Medˈaille (où -ie se prononce [jə]), ˈpositiv, ˈnegativ, ˈNominativ

Les terminaisons suivantes forcent (presque toujours) l'accent sur l'avant-dernière syllabe : -abel/-ibel, -ade, -age, -elle, -ieren, -ik, -ismus, -itis, -oge, -or, -ose. Quelques exceptions : Muˈsik, Kathoˈlik, Poliˈtik...

Déplacement d'accent : les mots en -or, dont l'accent est sur l'avant-dernière syllabe, ont un féminin en -ˈorin et un pluriel en -ˈoren. On a donc Diˈrektor, Direkˈtorin, Direkˈtoren